Un homme bien dans ses jupes !

Un homme bien dans ses jupes !

A Carnac (56) en juillet 2010 !

Entre début avril et mes vacances, je suis allé régulièrement, presque chaque semaine, faire mes courses dans une supérette. Les employées me connaissent bien. Je suis hyper-cool et je n'ai JAMAIS eu la moindre réflexion des client(e)s. Parfois des regards étonnés, ou encourageants.

Mes sorties à Carnac en juillet 2010 !

Samedi 17 : Supérette en jupe bleue droite et médiathèque en vélo

Dimanche 18 : Sortie en vélo (3 photos)

Après 2 tours du marché, j’avise 2 femmes qui parlent. Je demande à la marchande qui n’avait même pas  vu que je suis en jupe blanche, d’une grande légèreté, et polo gris. Sa copine si, qui me dit : « Vous êtes libre de faire ce que vous voulez mais attention, votre jupe est transparente. »

La marchande me prend en photo et, tout en rangeant son étal, échange avec moi. Pour elle, chacun fait ce qu’il veut, mais le problème, c’est qu’elle est certaine que pas mal d’hommes qui vendent sur le marché feraient des commentaires douteux en m’assimilant à « un gay » et qu’il serait inutile de tenter un dialogue. Mais elle pense que si tous les hommes avaient une part « gay » (au sens féminité) en eux, ce serait super pour les femmes. Elle m’a demandé ce qu’en pense mon épouse et ma réponse est :

« Elle n’est pas plus branchée que cela mais accepte parfois de m’accompagner. »

Je lui explique que si je suis naturel, ça passe mais que si je suis tétanisé, j’attire les regards sur moi. Donc, je suis cool.

Je décide passer par le centre-ville et, avisant une jeune fille en jupe colorée, je lui demande de me photographier. Elle n’avait rien vu non plus. Un peu étonnée, je lui dis que sentir le vent sur les jambes est un plaisir et que, comme elle, j’en profite.

Enfin, je m’arrête sur la plage et demande la même chose à une femme accompagnée de son fils ado. Ni elle, ni lui n’avait rien remarqué. Mon côté naturel est mon complice. Puis, courses en supérette.

A 15h je me décide à aller acheter une « jupe de plage tube » soldée, bleue lavande, essayée le matin. Puis je me rends à pieds à la plage avec.

Lundi 19 : Il est 8h quand je me rends, en vélo, en centre-ville pour me connecter sur un hotspot. La femme de ménage qui nettoie une petite galerie commerciale ne s’est même pas aperçue que je suis en jupe bleue.

A 16h, après 3h de plage, je me décide à mettre ma jupe blanche et hop, vélo vers La Trinité-sur-Mer. Je rentre dans un magasin pour voir un article, en ressors et profite de la joie qui est la mienne. Retour via ma supérette habituelle.

Mardi 20 : Comme chaque matin, je vais me connecter et je suis en jupe. Passage à la boulangerie et retour. L’après-midi, je me rends chez une couturière pour faire recoudre une robe saharienne que j’aime bien mais elle boutonne à gauche donc « fait femme » et sortir avec serait une gageure. La couturière me demande 4€ et me félicite pour mon « combat pour la jupe ». Ensuite, une jeune fille me prend en photo à ma demande et me dit qu’elle a entendu parler des jupes pour homme. Elle commence à en voir.

Une collègue me téléphone et me dit :

« Tu dois bien en profiter je suppose ? Tu as raison. Les femmes sont plus réceptives que les hommes donc admettent plus facilement. »

Je le lui confirme et lui envoie la photo par MMS.

Mercredi 21 : Connexion dans les mêmes conditions. L’après-midi, je me lance pour une dizaine de kilomètres en vélo avec ma jupe blanche. Je m’arrête dans un chantier ostréicole, puis sur des bords de plages et le vent s’engouffre et soulève ma jupe. La célèbre scène de la bouche de métro avec Maryline est en train de se reproduire. Ma femme me rejoint enfin. Je vais l’aider à décharger les valises en jupe bleue.

Jeudi 22 : Depuis le 16, je suis en jupe 24h/24h et je suis LIBRE ! Nous allons faire des courses dans ma supérette et ensuite, je prends le vélo pour présenter un projet à un monsieur à l’Office du Tourisme. Pas de remarques. A mon retour, ma femme me demande si je n’ai jamais eu de remarques ou des regards particuliers. Je lui réponds que NON étant donné que je suis naturel et elle me confirme que c’est vrai. Pour pas mal d’hommes, jupe = féminité donc cela peut en interroger beaucoup. Et elle n'apprécie pas trop la robe ... même si je la fais transformer. (voir photo)

L’après-midi, vélo pour aller demander un renseignement sur la planche à voile puis sortie à pied en bord de plage et ma femme m’accompagne … en pantalon.

Vendredi 23 : Médiathèque en jupe bleue avec ma femme. Un monde fou !

Samedi 24 : Pffff je suis en pantacourt ce matin mais je dois faire une course chez quelqu’un qui risque d’en parler «à des proches » selon ma femme qui me conseille de renoncer à la jupe. Une semaine que je n’en avais plus porté. Mais je me rattrape. Une fois cette course faite, je vais avec elle dans un magasin de vêtements. J’essaie et  j’achète 2 jupes (55% lin et 45% viscose) hyper agréables à porter car légères. En plus, soldées à 70% soit 3.90€ chacune. Une beige et une blanche moins transparente que celle que j’aime bien. Et pendant ce temps là, ma femme achetait 2 pantalons. Le monde à l'envers ? Non, la logique.

Pour étrenner la beige, courses dans ma supérette et passage à la caissière qui me connaît. Et hop là !

Dimanche 25 : Sortie avec ma femme mais là, un bug. Elle a été gênée des regards de certains alors qu’elle poussait son vélo derrière moi. Du coup, elle a souhaité abréger la promenade. Je la comprends mais je suis LIBRE de faire comme je le sens. Donc, le lendemain, je ressortirai.

Lundi 26 : Lors de ma connexion, je rencontre une jeune fille, Émilie, qui, comme job d’été, ramasse les détritus laissés par des gens malpropres. Nous discutons un peu.

Mardi 27 : Le matin, pantacourt obligatoire pour aller à Auray. Je me sens tout drôle. Mais l’après-midi, ma jupe de plage.

Mercredi 28 : Émilie m’a photographié et m’a demandé où j’avais acheté ma jupe beige. Je lui raconte « l’aventure de dimanche » et elle me confirme que les femmes sont plus réceptives que les hommes. Et que la jupe me va très bien.

Jeudi 29 : Ce matin, j’ai donné l’adresse de mon blog à Émilie, qui m’a pris en photo avec ma nouvelle jupe blanche. J’espère qu’elle passera, votera et postera, car elle est très sympathique. Je lui ai demandé qu’elle en parle autour d’elle, à ses copines et copains. Le garçon qui l’accompagne, sans être enthousiaste, me dit que les écossais portent bien des kilts. Je lui réponds que c’est un plaisir et prend à témoin Émilie qui me répond non sans humour :

« Je suis plus souvent en short. »

Je leur parle de « La journée de la jupe » qui est organisée chaque année dans certains lycées pour défendre les filles en jupe.

Médiathèque puis récupération de ma robe. J’ai envie de la faire transformer pour qu’elle boutonne à droite et non plus à gauche.

Vendredi 30 : Connexion habituelle et court échange avec Émilie. Puis courses en supérette. Ensuite, nous sortons en vélo pour aller marcher au bord de l’océan. Ma femme est en pantalon … pas moi. Nous rencontrons le voisin du dessous puis entamons notre promenade. Quelle impression ! Le vent donne du mouvement à ma jupe. Au retour, ma femme me dit :

_ « Cela doit faire drôle pour le voisin de te voir en pantalon ou en jupe. Tu ne crois pas qu’il doit s’interroger ? »

_ « Ah bon, tu crois qu’il a tilté ? »

_ « Bien sûr que oui. Mais de toutes façons, il ne fait pas de réflexions. Je suis certaine qu’il a dû en parler à sa femme. »

_ « Eh ben tant pis. J’assume et je vois qu’il ne change rien à son comportement. »  

Samedi 31 : Connexion habituelle mais le crachin arrive et je dois rentrer avant que ma jupe ne devienne trop transparente. Retour vers Nancy via Paris.

Au-revoir la jupe !

Provisoirement car dès lundi, les courses de remplissage du frigo seront faites … en jupe.

Et j'irai peut-être voir un cordonnier pour inverser les pressions de ma robe ... mais je n'ai pas décidé.

Elle n’est pas belle la vie ?

Merci à mes 4 photographes.

 Les photos sont dans l'album bien sûr.



19/07/2010
6 Poster un commentaire
Ces blogs de Mode pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres