Un homme bien dans ses jupes !

Un homme bien dans ses jupes !

De Michèle FITOUSSI (site du journal "Elle")

ELLE / Societe  / Edito  / Par Michèle Fitoussi le 19/03/2010

SOUS LES JUPES DES HOMMES

Mai 68 : toutes en pantalon !
Mai 2008 : tous en jupe ?
Ça a l’air d’une boutade, mais c’est évidemment très sérieux, comme chaque fois qu’une révolution dans les moeurs s’annonce sous couvert de mode et de prétendues futilités. En l’occurrence, la jupe pour les hommes. Le mouvement est parti il y a trois ans, lancé par des mecs qui réclament le droit de lâcher la culotte par confort et par agrément. Une association a été créée en 2007 (1) pour « promouvoir le retour de la jupe dans la garde-robe masculine » et deux sites Internet ont vu le jour (2). Avec, en contrepoint, un discours super rodé, mêlant l’histoire (l’homme en jupe depuis l’âge des cavernes...), les pratiques culturelles dans le monde (sarong, paréo, djellaba, etc.), le style (Gaultier et Agnès b., précurseurs...).

Et, bien sûr, le discours inversé sur l’émancipation masculine, calqué point par point sur le modèle de celle des femmes (égalité hommes-femmes, liberté des hommes à disposer de leur corps, société androgyne chère à Elisabeth Badinter). Et là, ça devient vraiment intéressant.
Car, bien sûr, notre première réaction est de trouver ces revendications bizarres ou folklo, ou tendance branchouille hyperpointue. Puis, tout de suite, on soupçonne les hommes qui adhèrent au mouvement (les bons pères de famille que sont ses deux fondateurs, en tête) d’être des homos, des travestis ou des exhibitionnistes refoulés. On se pose des questions sur leur virilité d’autant qu’ils réclament dans la foulée le droit à l’épilation (forcément, pour mettre des collants...). En bref, le beauf – ou la beaufette – qui sommeille en chacun de nous se réveille. Mais rappelons-nous la révolution que fut, il y a tout juste quarante ans, la généralisation du pantalon pour les femmes. Jusqu’en 1909, c’était quand même un délit...
Ensuite, à part les sportives, les artistes, les très jeunes filles, les porteuses de culotte ont été moquées, taxées de lesbianisme ou de mauvaise    vie. A l’aune de tout ça, la jupe pour les hommes devrait être acceptée et encouragée. D’autant qu’il y a dans cette revendication un bon pied de nez au machisme. Dans quarante ans, si ça se trouve, ce ne sera même plus un sujet de débat sauf pour les historiens et les ethnologues. Et nous, on pourra enfin mater les jambes des garçons et leurs mollets, leur mettre des notes. Et on se demandera en douce, comme lors du déferlement des Ecossais en kilt, l’an dernier, pendant la Coupe du monde de rugby, ce qu’ils peuvent bien porter là-dessous.



11/09/2011
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Mode pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres